Image Pyxis 20 ans

L’âge de confirmation et d’expansion pour Pyxis : l’histoire de 2010 à 2015

Alors que Pyxis connaissait une croissance significative de son chiffre d’affaires ces dernières années, en 2011 l’entreprise fait face à d’importants enjeux en interne entraînant une restructuration d’envergure. Une période difficile qui a marqué l’histoire de l’entreprise et qui, encore aujourd’hui, laisse des souvenirs vifs dans l’esprit des employés.

Le saviez-vous?

En mai 2011, l’idée d’une franchise de Pyxis en Suisse est partie de la volonté d’un employé, Gaël, qui était développeur junior chez Pyxis et originaire de Suisse.Il décide alors de monter un plan d’affaires avec François Beauregard et Christian Lapointe.

C’est à la suite des coupures que Gaël et Christian décident de partir à la conquête de nouveaux marchés en Europe et d’exporter la marque Pyxis Technologies en ouvrant des bureaux en Suisse.

La crise traversée par l’entreprise la pousse à apporter de profonds changements en interne afin de clarifier son positionnement et ses services. C’est ainsi que voient le jour les différentes unités de l’entreprise ; /studio pour le développement logiciel ; /campus pour le volet des formations Agiles et /conseil pour le conseil et le coaching professionnel en Agilité.

Urban Turtle, le nouveau produit vedette de Pyxis Technologies

GreenHopper, produit phare de la gamme Green de Pyxis, a connu un succès fulgurant avec sa version pour Jira (Atlassian) et sa version pour Team Foundation Server (Microsoft). Ce succès  a permis à Pyxis Technologies d’attirer l’attention d’Atlassian qui décida d’acheter la version pour Jira en 2009. GreenHopper est ensuite renommé Jira Agile et finalement, il sera totalement intégré à Jira.

De son côté, Pyxis Technologies a continué le développement de la version pour TFS (Microsoft) et amorçait le futur en renommant cette version « Urban Turtle ».

La création d’un réseau international

Après de nombreux changements en interne, l’entreprise a décidé de se tourner encore plus vers le monde. Ainsi, François Beauregard qui avait repris la présidence après l’avoir laissé à Martin Proulx, décide de concrétiser la création d’un réseau mondial auto-organisé d’entreprises auto-organisées.

L’entreprise compte déjà une antenne en France et en Suisse, mais ambitionne de s’étendre davantage en Europe et en Asie, avec la création de Pyxis Belgique et Pyxis Singapour.  En Amérique du Nord, Pyxis Portland, Great Lakes, Vancouver et Ottawa voient le jour aux États-Unis et au Canada. En optant pour une posture tournée vers l’international, Pyxis Technologies souhaite développer son image de marque à l’étranger et rassembler autour d’une même culture de l’Agilité les entrepreneurs d’ailleurs.

En parallèle, l’entreprise aspire à devenir la référence du savoir Agile francophone. C’est ainsi que le site web savoir-agile.com voit le jour et connaît depuis une réussite incroyable auprès de la clientèle francophone. En effet, le blogue Savoir-Agile est l’une des seules plateformes d’informations sur l’Agilité disponibles en français et dont les articles sont écrits par des coachs et formateurs d’expérience et certifiés issus du monde entier.

De 2010 à 2015, Pyxis Technologies a navigué entre réussite et défis, mais résumer cette période de cinq ans à ces défis serait trop rédhibitoire. L’entreprise a connu des enjeux qu’elle a surmontés et a même entamé son projet de réseau mondial avec l’apparition de plusieurs antennes à travers le monde.  Fort d’une nouvelle entité et avec un découpage des services mieux identifiés et plus diversifiés pour la clientèle, Pyxis a réussi sa transformation et regarde le futur d’un œil meilleur.

Découvrez la suite de l’histoire de Pyxis dans le prochain article qui couvrira la période de 2016 à 2020.

Vous avez manqué le précédent article? Lisez l’histoire de Pyxis de 2005 à 2010